QUE NOUS APPORTE L'ASTROLOGIE ?

.

Comment fonctionne-t-elle ?

Selon un principe très simple, celui de la loi d'analogie ou des correspondances universelles, dicté par la loi de la Table d'Émeraude : « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut », chaque phénomène terrestre recevant ainsi une signature planétaire.

D'où vient cette connaissance de la personnalité des planètes ?

Il faut remonter aux Chaldéens et sans doute plus loin encore ; toujours est-il que la tradition astrologique s'est perpétuée jusqu'à nos jours sous forme écrite principalement.

L'objectif de la démarche astrologique : estd’établir un diagnostic de la personnalité ainsi que des prévisions qui ne sont en aucun cas des prédictions, soulignons toutefois que le domaine de la prévision astrologique est tout aussi complexe à manipuler qu'à concrétiser.

Les théories astrologiques ne se déduisent d'aucune loi ou système ; il est souvent objecté qu'elles ne sont pas démontrables et résultent de l'expérience seule.

Si, à l'époque actuelle, on ne peut expliquer rationnellement le mécanisme des influences astrales, on peut par contre admettre les faits astrologiques rejetant toute intervention du hasard ou des coïncidences.

Le zodiaque est le symbole le plus universellement répandu : on le retrouve gravé sur les stèles, les temples, les portailsdes églises et les monuments dans toutes les civilisations sur les cinq continents.

L'universalité et le grand âge de l'astrologie représentent des motifs suffisants pour qu'elle soit considérée avec un minimum de recul et de sérieux.

Même si la convention du cartésianisme se heurte à la complexité de l'astrologie.

Actuellement, on peutcomparer l'Homme du XVe siècle qui, laissant chuter un caillou dans le vide, ne pouvait expliquer ce phénomène par la loi de la gravité,cette théorie physiquea été établie deux siècles plus tard par Newton.

De même nous ne pouvons expliquer aujourd'hui l'effet thérapeutique des hautes dilutions homéopathiques dénuées de toute molécule analysable par les plus fines opérations de laboratoire.

Ainsi, de nos jours, nous ne pouvons que constater les faits astrologiques et faire des hypothèses sur leurs causes.

Envers l'astrologie, il ne suffit pas d'avoir une attitude de « croyant »,et d'être emporté par ses convictions, ou de prendre l'attitude protocolaire du rationnel n'admettant que ce qu'il explique.

Pour émettre un jugement impartial sur l'astrologie et constater si les résultats d'interprétation sont vérifiés ou infirmés par la réalité.

Chacun de nous connaît l'astrologie, mais plus exactement sa devantureau travers de la galerie des douze signes zodiacaux propagés par les Médias.

Aujourd’hui tout un chacunconsulte d'un œil amusé la page horoscopique des journaux et des magazines ?

Qui, au rayon librairie, n'a jamais entrouvert un livre consacré à son signe zodiacal ?

Dans la conversation courante il est courant de demander de quel signe êtes-vous à ses interlocuteurs ?

En vérité, l'astrologie ne se limite pas à une compartimentation étroite de douze figures symboliques.

On peut comparer l'astrologie à un ordinateur qui, à partir de banques de données célestes (dix planètes, douze signes zodiacaux, les astéroïdes, les nœuds lunaires et les différentes lunes noires avec la date, le lieu et l’heure de naissance) on programme l'équation individuelle de votre thème astral.

Nous avons ainsi la carte du ciel natal qui sera la carte d'identité astrale.

Le repérage de la position des planètes sur les : 360° degrés du zodiaque pour chaque jour de l'année revient à l'astronome, tandis que l'attribution des planètes et des influences sur le comportement et la destinée revient à l'astrologue.

La séparation formelle de l'astronomie et de l'astrologie ne date que du XVIe siècle, elle est due à l'institution du rationalisme, mode de pensée typiquement occidental.

Quelques noms historiques célèbres se sont fortement intéressés à l'astrologieIsaac Newton et Léonard de Vinci qui en introduction deleurs œuvres disaient que nul ne pouvait accéder à la Connaissance s'il n'était d'abord mathématicien, ce terme désignant à l'époque la formation d'astrologue.

Un prophète du XVIe siècle très en vogue, Nostradamus, mentionne régulièrement les planètes du système solaire dans ses quatrains et prouve sa maîtrise de l'astrologie en citant la planète-Neptune, planète seulement identifiée au XIXe siècle.

Plus loin dans le temps, à l'époque de Jésus-Christ, des manuscrits de la mer Morte attestent que les intellectuels juifs se livraient d'une manière assidue à des spéculations astrologiques.

Dans le déroulementde nos existences, des personnages et des situations apparaissent et l’astrologie nous raconte la mise en œuvre des forces de déconstructions et de création dans nos vies ; elle relie ce qui semblait séparé et nous redonne du sens .